Qui sommes-nous?

Les loges du Droit Humain au Canada

Marie-Calumet

Ce qui fait la particularité de la Loge «Marie-Calumet», c’est le profond désir de ses membres de travailler dans le plaisir... >>

Ce qui fait la particularité de la Loge «Marie-Calumet», c’est le profond désir de ses membres de travailler dans le plaisir. Notre Loge est un lieu de travail philosophique et philanthropique, un lieu de recherche de «vérité», de ce qu’il nous est possible de percevoir et de concevoir. Elle promeut une parole libre pour tous ses membres dans le respect mutuel, en vue de protéger et d’encourager la confiance nécessaire à un travail maçonnique fructueux: la parole de chaque membre est importante.

La fraternité se vit autant lors de nos travaux que pendant les agapes qui les suivent.

Au sein de cette Loge, le symbolisme a sa place en tant que système de signes faisant appel aux valeurs et aux principes maçonnique du «Droit Humain». Les travaux de «Marie-Calumet», s’inscrivent dans un contexte québécois et nord-américain pour vivre et promouvoir l’identité québécoise. C’est une Loge qui se veut particulièrement progressiste: pour elle, il y a quelque chose à réinventer.

Le plaisir:

Nous avons imaginé une Loge où le plaisir est une valeur de construction qui mérite d’être rappelée. Il ne s’agit pas de moqueries, ni de sarcasme. Il s’agit plutôt de démontrer le plus souvent possible, la part de joie qui habite notre cœur. Pour nous, travailler dans le plaisir c’est vouloir désamorcer les tensions sans les nier. C’est vouloir adoucir nos drames humains.

Dans notre Loge, la parole est accordée à chacun dans la sagesse, la force et la beauté, et avec toute la tendresse et le plaisir dont nous sommes capables.

Pourquoi «Marie-Calumet»?

Ce nom est celui d’un roman québécois du début du XXe siècle. La parution de ce roman, en 1904, a valu à son auteur, le journaliste Rodolph Girard, la perte de son emploi au journal La Presse de Montréal, puis «l’exil» à Ottawa, en Ontario, l’œuvre ayant été condamnée par l’archevêché de l’Église catholique, alors toute puissante, de Montréal.

Ce roman d’un caractère rabelaisien, se voulait être une peinture de mœurs, un tableau humoristique des rapports sociaux du Québec rural de l’époque. Mais aussi il se voulait précurseur d’un regard plus critique de cette société sur ses élites religieuses alors omnipotentes.

Cette œuvre peut paraître bien anodine aujourd’hui, mais elle a voulu, en son temps, offrir une vision à la fois audacieuse et originale sur sa société. De plus, elle constitue encore aujourd’hui un témoignage à la fois sympathique et révélateur du caractère rieur du peuple québécois, de son esprit de gaieté et du plaisir qu’il conserve à jeter un regard moqueur sur lui-même.

L’audace de l’auteur et les caractéristiques de l’œuvre reflétant assez bien la teneur de nos travaux, nous adoptons pour notre loge le titre très distinctif de «Marie-Calumet», un titre qui illustre parfaitement les particularités de notre démarche maçonnique et les motivations qui nous animent.

Pour nous, «Marie-Calumet» symbolise l’affranchissement à la domination. Nous y trouvons un lien avec la laïcité et la volonté de libre pensée. Nous voulons inscrire ces valeurs en reprenant le titre du roman de Rodolph Girard pour promouvoir cette spécificité au sein la Franc-maçonnerie québécoise.

Pour joindre la loge Marie-Calumet: mariecalumet@droithumaincanada.org

Liberté

Loge indépendante, créée en 1975 et composée d’hommes et de femmes, la Loge Liberté s’est affiliée à l’ordre Maçonnique Mixte International le Droit Humain en 1980... >>

Loge indépendante, créée en 1975 et composée d’hommes et de femmes, la Loge Liberté s’est affiliée à l’ordre Maçonnique Mixte International le Droit Humain en 1980. Elle fut donc la première Loge de cette obédience à voir le jour au Québec. La grande majorité des autres loges du Droit Humain fut constituée par ses membres, au cours d’essaimages successifs, à partir de 1992.

Son ambiance dynamique et conviviale favorise un travail en profondeur tant sur le plan symbolique que dans ses engagements humanitaires.

Elle a d’ailleurs organisé de nombreuses présentations de la franc-maçonnerie auprès du grand public. De plus elle est intervenue publiquement en quelques occasions, soit pour contester contre la présence de groupes racistes ou sectaires au Québec comme le Ku Klux Klan, soit comme principale instigatrice d’un mémoire, présenté par un groupe de Francs-maçons montréalais, à la commission sur les accommodements raisonnables.

Elle accueille et initie en son sein des personnes issues de diverses origines philosophiques, ethniques, sociales, économiques et professionnelles, car elle estime que la diversité est une source d’enrichissement. De plus, comme l’ensemble des Loges libérales, ses membres refusent toutes formes de dogmatisme et privilégient la plus grande liberté de conscience, le respect d’une stricte égalité et une fraternité tolérante et solidaire.

Enfin, dans le droit fil de la tradition maçonnique, la Loge Liberté constitue un centre initiatique au sein duquel chacun peut puiser à sa mesure la connaissance de soi et des autres, par l’intermédiaire des outils symboliques qui lui sont proposés.

Pour plus d’informations et de renseignements, nous vous invitons à communiquer avec nous :
liberte@droithumaincanada.org

La Lumière Boréale

Dans les temps anciens, les peuples autochtones croyaient qu'il était possible d'accomplir des voyages spirituels au sein des aurores boréales...>>

Dans les temps anciens, les peuples autochtones croyaient qu'il était possible d'accomplir des voyages spirituels au sein des aurores boréales. En effet, celles-ci ont toujours hanté l'imagination des amérindiens et des inuits. Certains y voyaient même la manifestation des esprits de leurs ancêtres.

C'est en s'inspirant de cette tradition, que la loge «La Lumière Boréale» a adopté un tel nom de baptême. Le travail de ses membres s'inscrit dans un triple perspectif, spirituel, symbolique et social.

Perspective spirituelle tout d'abord, car un cheminement initiatique vise avant tout à élargir la connaissance de notre Être profond. Pour ce faire, l'utilisation consciente des nombreux symboles et rituels que nous offre la franc-maçonnerie, demeure un outil indispensable. Perspective sociale enfin, car l'ouverture du cœur entraîne nécessairement une participation active et fraternelle à la construction de la société humaine d'aujourd'hui et de demain.

Opposée à toute forme de dogmatisme et dans le respect de la plus grande liberté de conscience, la Loge accueille et initie en son sein des personnes venant de tous les horizons, philosophiques, ethniques, sociaux, économiques et professionnels. Une telle diversité permet à ses membres de s'enrichir mutuellement dans des échanges empreints de tolérance fraternelle. De plus, le Droit Humain ayant pour principe fondamental une stricte égalité entre les femmes et les hommes, le travail en mixité fournit à chacun l'occasion de prendre conscience de sa polarité complémentaire.

Enfin, tous les membres de cet Atelier ont à cœur de travailler sérieusement au progrès de l'Humanité, sans se prendre au sérieux, dans une atmosphère chaleureuse et détendue.

Pour joindre la loge La Lumière Boréale: lumiereboreale@droithumaincanada.org

Delta

La Loge Delta est le fruit du premier essaimage de la Loge Liberté en 1992. D'abord modestes à ses débuts... >>

La Loge Delta a été fondée par des membres de la Loge Liberté en 1992. 

Reconnue par ses nombreux visiteurs d’ici et d’ailleurs comme une Loge dynamique, Delta attire depuis quelques années déjà des personnes de tous les milieux, tous les âges, toutes les origines et croyances. Les artistes apportant leur souffle créatif côtoient avec bonheur informaticien-ne-s, ingénieur-e-s, enseignant-e-s, journalistes ou entrepreneur-e-s qui viennent chercher, dans une ambiance décontractée et bienveillante, parfois teintée d’humour, un cadre propice à un cheminement personnel et à une réflexion sur les questions sociales contemporaines. Mais que l’on ne s’y méprenne pas, si l’atmosphère est détendue à Delta, cette Loge veille au respect des règlements et du rituel, discipline indispensable à tout travail collectif de ce niveau. Ses membres combinent l’art de ne pas se prendre au sérieux et de faire preuve d’humilité tout en travaillant avec conviction « au progrès de l’humanité ».

Pour joindre la loge Delta: delta@droithumaincanada.org

La Libre pensée

Cette loge se réunit dans la ville de Québec. >>
Cette loge se réunit dans la ville de Québec. Description à venir.

Pour joindre la loge La Libre Pensée: librepensee@droithumaincanada.org

Humanity

We are a group of Freemasons from the Toronto area who meet regularly with the objective of creating a Droit Humain Lodge called Humanity in the near future... >>

We are a group of Freemasons from the Toronto area who meet regularly with the objective of creating a Droit Humain Lodge called Humanity in the near future.

Humanity Lodge:

  • meets in Toronto;
  • works in English;
  • is open to both women and men;
  • has no religious belief requirements;
  • is multicultural;
  • is liberal-minded.
We invite Toronto area liberal Freemasons who wish to work with us, as well as anyone who is considering becoming a DH Freemason, to contact us.

To reach Humanity: humanity@droithumaincanada.org

Wolfgang Amadeus Mozart

La Loge a été fondée l'an 1996 grâce au grand effort de son premier V.'. M.'. Ramón Jiménez, qui a obtenu une lettre patente de la Grande Loge du Canada pour pouvoir commencer ses travaux. >>

La Loge a été fondée en l'an 1996 grâce au grand effort de son premier président Ramón Jiménez, qui a obtenu une lettre patente de la Grande Loge du Canada pour pouvoir commencer ses travaux.

Ramón avait été initié au Chili dans une loge du D.H. C'est la raison pour laquelle il voulait que les latino-américains qui habitaient Montréal aient l'occasion de recevoir les enseignements de la maçonnerie dans leur langue maternelle, l'espagnol.

Ramón Jiménez est décédé (Qu'il repose en paix) et nous nous en souviendrons toujours comme le pionnier de la maçonnerie latino-américaine à Montréal. Actuellement, l'un de ses neveux est membre de notre loge.

Pour poursuive avec notre histoire, en 1999, en raison de désaccords d'ordre administratif avec la Grande Loge Nationale du Canada, notre loge décide d'abandonner sa tutelle et de devenir une loge indépendante. À partir de ce moment, le président de cette époque, mandaté par les membres de Mozart, assume la tâche de chercher la reconnaissance de quelque Grande loge installée au Canada et de cette manière, sortir de la condition de loge non reconnue.

Il trouvera cette reconnaissance en novembre 1999 dans l'Ordre Maçonnique Mixte International «le Droit Humain», qui nous place sous son observation et sa protection. À partir de cette date, la Juridiction Canadienne nomme trois officiers de soutien afin qu'ils aident les nouveaux membres du D. H. de la loge W.A.Mozart dans la pratique et compréhension des us, coutumes, rites et règlements du D.H.

Depuis lors nous sommes la première loge hispanique de l'Ordre du D.H. reconnue au Canada. Pendant cette période d'adaptation, notre président a poursuivi son mandat jusqu'à son terme en juin 2000.

C'est pendant l'année 2003 que nous avons obtenu la Charte définitive de l'Ordre maçonnique Mixte et international le Droit Humain, sous le numéro 1740 et le titre distinctif W.A.Mozart.

Les moments énumérés avant sont les plus importants de notre loge. Nous travaillons au progrès de l'humanité et à la gloire du Grand Architecte de l’Univers. En ce moment nos sommes 22 membres actifs.

Les travaux portent sur des sujets sociaux ou symboliques en rapport avec la franc-maçonnerie.

Le D.H. se distingue de la Maçonnerie traditionnelle dans le fait que c'est une maçonnerie libérale qui permet l'initiation d'hommes et de femmes libres, leur reconnaissant l'égalité des droits et des devoirs entre les deux genres. Elle réclame et veille à ce que la société respecte les Droits Humains pour qu'il existe ainsi une véritable liberté de culte religieux, d'idéologie politique, d'orientation sexuelle, de non discrimination raciale; enfin, elle proclame l'égalité la plus absolue de tous les êtres humains et elle accepte la croyance ou la non-croyance en un Être suprême.

La franc-maçonnerie traditionnelle et celle du D.H. sont tolérantes. La tolérance est la pierre fondamentale de la Maçonnerie et c'est pourquoi dans nos Ateliers seuls des esprits libres sont admis à participer, des hommes et des femmes avec des bonnes mœurs et compréhensifs, qui respectent ce principe et l'amour fraternel entre les êtres humains. Elle ne permet pas l'entrée aux sectaires ni aux fanatiques d'aucune sorte, parce que la Maçonnerie ne tolère aucune dictature, d'où qu'elle vienne, et n'a aucune compromission avec aucun gouvernement ni système politique.

Ponerse en contacto con la logia Mozart: mozart@droithumaincanada.org